Jour 13 – Deuxième jour dans le Douro

On va au sanctuaire de remeidos histoire d’engranger quelques pas dans des escaliers réputés.

La vallée du Douro est chaude en titi et il fait un soleil radieux avec une température de plus de 30 degrés.

Si on traduit le nom de l’endroit c’est Notre-Dame-des-Remèdes.

Donc pour de soigner, nous descendons les 621 marches en 20 minutes et prenons

35 minutes pour compléter la remontée des mêmes 621 marches!!!!! Nous sommes saufs!!! Et prêts pour affronter le reste de la journée.

Outch! On trouvait Braga gros! Ici c’est 2.5 fois plus de marches.

Visite d’un vignoble: Quanta do Tedo- ils sont bio, ils font du vin, du porto et de l’huile d’olive. La visite est instructive et intéressante.

Ils ont 15 hectares et 800 oliviers.

Tout se fait à la main. Y compris les vendanges. Pas possible d’y aller en tracteur c’est trop escarpé. Et savez vous que pour tous les portos, un comité central doit approuver les récoltes et confirmer que tel ou tel récolte peut se transformer en porto. Aucune irrigation artificielle n’est permise.

On apprend que le porto Ruby ou Vintage doit se boire en dedans de 48 heures à 2 semaines.

Il est vieilli en Foudre de 7000 litres.

Quant au Tawny, on peut garder la bouteille ouverte 6-9 semaines.

Le Tawny est vieilli en fut de chêne de 500 litres

On ne touche pas aux futs pas besoin de les tourner.

Anciennement quand l’oiseau nommé le Traquet rieur venait manger les raisins, c’était un signe qu’on pouvait commencer les vendanges.

Maintenant ils ont d’autres moyens, mais cet oiseau est demeuré leur marque de commerce.

Les raisins sont encore foulés au pied, pendant 4 jours, 4 heures par jour.

Ensuite on ajoute l’alcool pour stopper la fermentation.

Dans la vie il y a le timing. Des fois tu l’as des fois tu l’as pas!

Pour le petit resto terrace de la Quinta do Tedo… on ne l’a pas eu! Nous sommes arrivés à 14:55 le bistro fermait à 15:00!

Pour la visite de la propriété avec dégustation… on l’a eu! Et en français s.v.p.

Pour la visite du musée de l’huile d’olive… on l’a pas eu… arrivés à 16:55! Ça fermait à 17:00! Pis de toute façon on ne l’a jamais trouvé! Coudon on sera mieux synchronisés demain…

Souper chez Mathilde. Une jeune de 30ans qui passe 6 mois par année au Portugal et 6 mois à Londres.

Elle travaille très fort sur une méga propriété avec son père. Ils ont 1000 oliviers plusieurs vignes et bien des arbres fruitiers. Cet été, à 3 personnes incluant elle-même, ils ont battu les oliviers pendant 1 mois pour recueillir les olives. En frappant les oliviers, les olives tombent sur des filets et ils ramassent ensuite pour aller à la coopérative, 1 fois par semaine, pour faire de l’huile. Ils ont réussi à ramasser les olives sur 3/4 des arbres seulement. Le manque de main d’oeuvre est flagrant ici en agriculture. Donc les 750 oliviers ont donné 3000 litres d’huile d’olive.

Un souper agréable à sa propriété, mais le poisson plein d’arêtes nous a moins plu. Par contre tout le reste vient de sa ferme et est tellement frais, oranges, figues, raisins, pommes, poires, amandes grillées. Un bel assemblage de bonne choses et du porto et du vin de chez elle bien sûr.

Cet article a été publié dans Douro, Europe, Portugal, Voyage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s