Catégories
Lac St-Jean Québec Voyage

Quelques journées de camping de fin de saison au Lac St-Jean 2022

La Tuque

1 septembre 2022

La route pour se rendre au Lac St-Jean est absolument magnifique, en autant qu’on passe par la route de La Tuque, la 155. Nous l’avions prise en 2019 et nous la recommandons à tous.

La Tuque, quelle belle petite ville de 12,000 habitants environ.

Petit souper au resto Stratos du village. La serveuse est aussi une des 4 propriétaires! Avec la pandémie, la crise de l’emploi à La Tuque n’est pas plus facile qu’ailleurs. Dans les bonnes années avant la covid, Stratos employait 44 employés, maintenant il ne sont plus que 8 dont 4 propriétaires!!!!! Elle raconte qu’elle doit fermer les lundis et mardis (et ajoutera d’autres journées de fermeture sous peu) et qu’elle ne sert plus les déjeuners. Oh! Que les temps sont durs! Elle est assez âgée (soixantaine) et le resto est à vendre depuis quelques temps, mais les offres sont plutôt rares. C’est triste quand on pense que c’est leur retraite qui est dans ce resto. Elle ajoute qu’à son âge elle pensait diminuer tranquillement les heures alors qu’elle est obligée de faire le contraire vu le manque d’employés et leur manque de flexibilité. Les employés ne veulent pas faire tel week-end, tel ou tel soir, ils sont très exigeants et sélectifs et les employeurs n’ont pas tellement le choix de prendre ce qu’il y a.

Nous avons couché au Parc des Chutes du Petit-Bostonnais dans le stationnement.

2 septembre 2022

Nous apprenons au matin qu’il semble que ce soit prohibé, et que la ville de La Tuque ait embauché un employé pour distribuer des contraventions… pour moi elle n’est pas entrée hier. On n’a pas été dérangés.

Visite vraiment intéressante des installations avant de repartir. Plusieurs sentiers de randonnées possibles, un escalier de 110 marches qui descend au pied de la chute (nous l’avions fait en 2019) et une belle tour d’observation que nous avons gravie. Il y a aussi plusieurs expositions dont: une sur Félix Leclerc et une sur Anne-Stillman McCormick qui sont fermées aujourd’hui pour cause d’une employée qui a avisé de son absence ce matin. Nous avons tout de même pu visiter le centre d’interprétation des ressources naturelles et celui de la nature. Deux magnifiques expositions que je recommande. Le tout est gratuit.

La dame du parc nous parle du festival annuel aérien de Casey -le Aero Venture-. C’est un rassemblement de quelques 4 à 500 petits avions qui arrivent pour la fin de semaine. Tout le monde campe autour de la piste d’atterrissage qui a été rachetée par un investisseur privé. Il offre des places d’hébergement et il est même possible de visiter le site, car sous la piste il reste des vestiges de la guerre froide où des bunkers avaient été construits. Trop loin pour que nous y allions mais on saura que ça existe pour une autre année.

LaTuque est une ville très autochtone où la langue Attikamekw est encore parlée. Il semble même que l’anglais soit la troisième langue à cet égard.

L’Attikamek est encore enseigné dans les école ici. L’âge moyen de ceux qui le parle à la maison est de 21.5 ans.

Le français est la langue seconde des Atikamekw.

C’est la langue la plus vigoureuse au Canada.

On reprend la route 155 vers le Lac St-Jean.

On bifurque vers la route de Lac-Edouard. Celle-ci se prend à droite juste après la halte routière sur la 55 entre La Bostonnais et Les Equerres au kilomètre 150.

Ce sont 25 kilomètres de route sinueuse et valonneuse, d’une route que les locaux appellent « les petites montagnes russes ». On nous a raconté que cette route avait été construite sans dynamitage.

Arrivés à Lac-Edouard la vue est magnifique. Un lac de tête où l’air serait si pur que ce fut l’endroit choisi pour y construire des sites afin d’accueillir les tuberculeux.

C’est aussi de cet endroit que le bateau vient chercher les clients qui séjournent à la Seigneurie du Triton. Une des plus vieilles pourvoiries privée du Canada. Nous faisons demi-tour au magasin général et reprenons le même chemin pour revenir vers la 155, direction Lac-St-Jean.

Nous sommes installés à la Sepaq Camp-de-Touage du parc Taillon.

Ce secteur est nouveau et a rouvert l’an dernier. Le site B460 est très grand. Localisé assez près du centre des services et quand même très tranquille. Les arbres feuillus sont haut mais minuscules et aucun ou peu de conifères. Heureusement aucunes bibittes ne nous dérangent.

On est à 50 kilomètres de la Pointe Taillon elle-même, mais collés sur la vélo-route des bleuets.

Mon ami Bruno Tremblay avec qui j’ai travaillé chez Rolls-Royce, vient nous rejoindre pour souper. Il a amené sa savoureuse, délicieuse et oh combien pétillante Linda. Ils font un couple merveilleusement agencé. Lui est pince-sans-rire et baveux à l’os, elle, ricaneuse, subtile, aimable et complice de son beau Bruno. Ce sont deux personnes que je côtoierais plus souvent s’ils n’habitaient pas si loin. Nous étions vraiment contents de les revoir après 3 ans. Nous avons joué au crib en équipe et la victoire finale est allée à Dumoulin-Marceau 2 à 1. Bruno se vante d’être l’incontestable roi du « skunk »! Il avait d’ailleurs apporter avec lui sa mascotte qu’il a surnommée Claudine (en bavant Claude qu’il le « skunkerait »!!! Ce qui ne fut pas la cas…) ls sont restés le temps d’un souper et de quelques parties de crib. Malheureusement, ils sont campés à Pointe-Taillon à 50 kilomètres de nous.

Ce fut un réel plaisir de les revoir.

3 septembre 2022

Véloroute des bleuets nous voici!

Nous faisons une randonnée sur cette belle piste cyclable protégée des voitures la majeure partie du trajet.

Nous empruntons le Maligneau, petit bateau-traversier qui fait partie intégrante de la route des bleuets. Il transporte les cyclistes et piétons entre l’Ile Maligne et Alma à travers la Grande Décharge.

S’ensuit une petite gâterie au Saint-Carême -slush et crème glacée- de ce commerce installé dans cette ancienne église. Sous peu, ce sera un site d’hébergement qui y sera construit. On repart ensuite vers le camping par une autre route qui rejoindra bientôt la vélo-route. Nous complétons ce 33 kilomètres d’une belle randonnée agréable au soleil. Une température d’environ 27 degrés Celsius.

Une journée très agréable qui se complète par quelques parties de crib.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s