Jour 3 – Les Îles sous la pluie et le vent

Nous partons pour une autre belle journée d’un forfait saveur…sortons par le pont des autos car c’est trop venteux.

nous recommençons la journée de visite avec Damien. Il est coloré et très généreux de commentaires et anecdotes.

Ainsi, nous savons qu’à Québec la marée est de 15 pieds. Et seulement à 3 1/2 pieds aux Iles. Les Îles sont proches du point amphydromique, là où la marée est nulle.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Point_amphidromique

On part pour la journée, on voit les crabiers au port, il semble que les quotas de 100,000 livres sont atteints pour certains crabiers dont les cages sont sur le quai.

Il y a des feux de circulation aux Îles depuis 1991. Les Madelinots ont eu peur de ne pas comprendre leur fonctionnement. Une personne connaissante en feux de circulation est venue aux Îles expliquer les nouveaux feux.

Le Rouge, c’est facile tu arrêtes.

Le Vert, tu roules sans problème.

Quant au Jaune, si tu es engagé tu continues et si tu n’es pas engagé, tu arrêtes.

C’est là que les questions ont fusées de toute part…Est ce que, si je suis sur le chômage, j’avance ou j’arrête!!!!! Comme le mot engagé veut dire travaillé/bossé aux Îles, cela a créé un problème de communication… Ils ont fini par comprendre. Haha

Faune aux Îles:

Pas de mouffette, pas d’orignal, pas de chevreuil ni de marmotte aux Îles

Il y a des lièvres, des renards, des écureuils, des coyotes.

On retrouve très peu de fermes on y voit quelques vaches et quelques moutons.

Nous visitons une église en bois.

Nous voyons le gite du Marie Michel, Bed & breakfast qui appartient au frère Michel, de Micheline Carignan notre voisine adorée ainsi que sa femme Marie.

Nous voyons Havre Aubert aujourd’hui sous la pluie, le vent et un maigre 8 degrés.

Plusieurs maisons de gens célèbres dont Joey Juneau, la maman de Jean Lapierre, le fils du fondateur des rôtisseries St-Hubert Jean-Pierre Léger, le deuxième du Cirque du Soleil Gilles Ste-Croix, etc

Aux Îles, les maisons sont fréquemment déménagées pour raison d’érosion le plus souvent. Notre guide a repris la maison familiale qui avait été descendue de la colline par son père vers un terrain moins venteux et moins neigeux en hiver. Damien l’a remise à l’endroit original face au vent, mais avec une vue magnifique.

Visite du site d’autrefois

Un pêcheur qui a déjà fait naufrage nous raconte son histoire en humour et en chanson, sur le site de sa maison où il a bâti un petit univers intéressant à visiter.

Diner dans le secteur de la Grave au resto le Vent du Large. Accras de morue et Parmentier de poulet.

Au diner, on a la chance d’avoir un violonneux qui fait chanter le groupe. Un beau moment pour moi alors que je l’accompagne pour une chanson à l’harmonica et pour deux autres au piano. Le fun dans la baraque!!!

Visite de quelques commerces avoisinants sur la Grave. On achète deux reproductions laminées de l’artiste qui est sur place. On achète aussi une bande dessinée qui raconte les Îles produite par des artistes de la place. L’illustrateur est sur place pour la dédicace.

L’Amophylle maintient les dunes de sable ensemble. Communément appelé le foin des Îles.

Plus haut sommet 175 mètres, ce sont de petites buttes en fait.

Visite de la fromagerie pied de vent

https://www.fromagesdici.com/fr/fromages/82/pied-de-vent

Le pied de vent est en fait une représentation climatique annonciateur de mauvais temps. Le nuage et les raies de soleil qui tombent sous celui-ci. La photo suivante a été réalisée par Emanuelle Roberge une ancienne voisine et amie de ma soeur Zabie.

Les 62 vaches canadiennes de la fromagerie ne servent qu’à la production du fromage. Le lait bu aux Îles vient par bateau.

Nous voyons la différence entre lait pasteurisé (chauffé), lait cru (pas touché du tout) et le lait thermisé (proche du lait cru, mais chauffé pour tuer les mauvaises bactérie seulement.)

À la fromagerie, il y a 4 types de fromages

Art Senau : cheddar pas expédié hors des Îles,

Pied de vent : au lait thermisé, on le connait bien celui-là,

Tomme des demoiselles : 6-8 mois d’affinage pâte ferme, délicieux,

Jeune-coeur : pâte molle, 3 semaines d’affinage, pas très goûteux.

Nous achetons quelques morceaux de fromages qui nous seront remis au sortir du bateau.

Souper au restaurant La table des Roy. Nous partageons le souper avec deux couples bien intéressants et agréables. Diane, Claude, Anne et Jean.

Le meilleur souper de tout le voyage. Je me suis régalée de ris de veau aux pétoncles et champignons sauvages servies sur purée de céleri rave. Claude a pris le risotto au homard et pétoncle. La barre est haute pour le reste du voyage.

Cet article a été publié dans Québec, Voyage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s