La Rochelle et Fontevraud au soleil, mais La Loire dans la brume

Avant hier nous avons eu une petite journée banale à se déplacer dans des champs et bois qui ressemblent au Québec. Il n’y a rien d’extraordinaire. Nous allons de Saint-Hyppolite vers La Rochelle. Toutefois en chemin nous voyons l’indication Fort Boyard.

Nous avons la curiosité et le temps pour suivre cette route. Elle nous amène dans le village de Fourras, du même nom emprunté au père très connu à Fort Boyard. On a ainsi compris d’où venait son nom. La plage du sud ne nous permet pas de voir le fort mais au nord on l’aperçois bien au loin. La photo est difficile à voir avec un iphone. Pour bien faire on aurait dû avoir une caméra top avec zoom. Les lunettes d’approche nous permettent de bien voir l’endroit toutefois. Nous pourrons cocher sur la liste, Fort Boyard ✔️.

Nous voyons le port des Minimes. Selon la fille de l’Office du tourisme, il serait le plus grand port de plaisanciers au monde.

Nous allons ensuite nous promener dans La Rochelle. Une vieille ville qu’il est plaisant de voir. La température est clémente envers nous car avec un beau 18 degrés celsius, nous nous promenons en manches courtes.

Le temps de prendre une petite bière sur la grande place face aux Tours de La Rochelle, on repart aussitôt.

Nous allons dormir sur l’Île de Ré. Je savais qu’elle existait car je la connaissais grâce aux mots croisés. Voilà c’est fait je l’ai vu aussi.

L’Île de Ré n’est pas sans rappeler Baku car toutes les maisons se cachent derrière des murs. Les allées dans Sainte-Marie de Ré où se trouve notre petit logement sont étroites.

Nous avons vu l’océan Atlantique et quelques plages de Ré avant de quitter par le beau pont/péage qui coûte 8 euros aller-retour.

Nous avons mangé un de ces soupers incroyables à l’appart…canard, carottes et champignons.

Nous avons pris la direction de Fontevraud-L’Abbaye. Nous visiterons l’Abbaye célèbre de ce village. Nous faisons une visite qui dura deux heures environ. Il y a de l’histoire ici. Je l’avais visité en 1992, mais il y a tellement de nouveautés depuis 25 ans.

Ensuite nous allons vers Montsoreau. Célèbre pour son château, nous avons un petit logis dans une ruelle sur le bord de la Loire. C’est minuscule, mais correct pour nos besoins.

L’escalier pentu fait peur un peu…

Promenade à pied pour voir le château à deux pas de chez nous. Ce château est en fait une grande galerie d’art contemporaine.

On passe la visite car il est 17:30 et il ferme à 18:00.

Nous retournons au logis prendre l’apéro en attendant de retourner à Fontevraud où nous souperons au restaurant La Licorne dans l’Allée Sainte-Catherine.

Quelle belle découverte. Nous sommes les seuls clients du restaurant. Nous avons le traitement royal. La Licorne dans Fontevraud.

Nous prenons les deux menus du jours. Claude et moi on aime partager.

On est servi et aux oiseaux…le menu est incroyable. Les saveurs et les odeurs ainsi que les préparations sont alléchantes.

Les images valent mille mots alors regardez vous-mêmes.

Au retour dans la voiture tout ce que je peux dire c’est Wow. Ce fut une expérience de goût, d’odeur et de dépassement. Les soufflés, les sauces, les cuissons, les surplus…On a eu un anniversaire qui a dépassé nos attentes.

Reste à savoir si dans 20 ans on sera aussi chanceux…

On se lève plus tôt que d’habitude. Direction sud de Paris, dernier dodo avant de voir Valérie et son équipe tenter d’avoir une troisième victoire consécutive.

Au réveil, il y a tellement de brouillard que c’est impossible de voir la Loire, pourtant collée sur nous. Par chance que nous avions pris nos photos du château de Montsoreau hier, on ne le voit pas du tout ce matin. On décide de prendre la route qui nous mènera voir différents châteaux. Pas des châteaux de vignobles, des châteaux, Châteaux, comme on les connait, les historiques…

Voici la carte de la région.

Avec le chemin qu’on doit prendre on s’offre Chinon, Azay-le-Rideau et Chambord.

À Chinon, il y a de la construction alors on ne peut pas aller sous le château pour le prendre en photo. On se perd dans la ville. Je sus un peu panique, mais Claude est calme comme toujours. On finit par remonter sur la montagne et on essaye de le voir d’en-haut. Une grosse forteresse dont on voit bien des murs. On réussit finalement à descendre en bas devant côté ouest. On le prend en photo, mais la brume est tellement dense tel que vu sur les photos.

On continue notre chemin vers Azay-le-Rideau. On longe la Loire qu’on discerne un peu mieux, mais qui est encore dans la brume.

Petite marche et approche du Château, mais pas de visite officielle.

Partons ensuite à l’aventure Claude voit Troglodyte sur une pancarte et il veut voir. Il s’aventure même dans une cave formée sous la terre. Il y a plusieurs maisons mais on ne peut pas visiter…c’est fermé pour la saison…Les paysans de l’époque sortait les blocs de tuffeau pour créer les château du coin.

Maisons troglodytes

Traversons ensuite la Loire vers Chambord. La brume ne se dissipe toujours pas. Le Château est accessible pour le visuel de l’ouest mais moins de l’est.

Nous traversons la Loire de nouveau pour se trouver sur la rive droite. La route qui nous voyage pour les quelques prochains 40 kilomètres est construite sur une digue et les maisons sont en contrebas.

Nous continuons vers Paris. En fait ce soir on couche à Saint-Germain-lès-Arpajons.

Le paysage est encore brumeux et il est 15h00. C’est peine perdue pour voir le soleil aujourd’hui. Tout au long de ce magnifique voyage en France nous avons ri de certains noms de villes et villages. Voici un petit inventaire de quelques-uns rencontrés aujourd’hui seulement : Couziers, Joué-lès-Tours, Bléré, Vouvray, Veuves, La Fosse aux Poissons, Limeray, Meung-sur-Loire, Ormes, Étampes, La Voie Creuse, Gidy et Mondésir…

Je me demande comment les gentilés de ces bourgs se nomment? Un Joueur de tour? Un Mondésirien? À vous d’essayer…

Nous sommes installés confortablement dans notre logis de Saint-Germain-lès-Arpajon. Nous nous ferons un petit souper avec les vivres achetées au Lidl avant d’arriver.

Cet article a été publié dans Europe, France, Voyage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La Rochelle et Fontevraud au soleil, mais La Loire dans la brume

  1. Lise Dumoulin dit :

    Salut les tourtereaux !!! Wang, vous nous faites voyager et voir du pays !!! Véritable cours d »histoire ! Une chance q

    J'aime

  2. Lise Dumoulin dit :

    Voyons ! J’ai de la misère ! Le courriel part avant que j’ai terminé MOZUS !!!!! Je disais : Une chance que vous êtes pas partis pour 6 mois HA HA HA !!!

    A plus ! Bizous 🙋💜😀

    Le sam. 17 nov. 2018, à 11 h 56, Lise Dumoulin a écrit :

    > Suite : > > C’est un véritable cours d’histoire … Une chance > > Le sam. 17 nov. 2018, à 11 h 54, Lise Dumoulin > a écrit : > >> Salut les tourtereaux !!! >> Wang, vous nous faites voyager et voir du pays !!! Véritable cours >> d »histoire ! Une chance q >> >> Le ven. 16 nov. 2018, à 14 h 16, Le blog de Katie Marceau <

    J'aime

  3. Angelilie dit :

    J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s