Catégories
Côte-Nord Québec Voyage

Escapade sur la Côte-Nord-Jours 9-10 : une journée de route vers Aguanish et une randonnée vers Kegaska

27 août 2020

Ce matin les choses sont différentes. Le prochain bout de chemin je le ferai avec Joanne dans la voiture de Christian.

Après avoir vidangé les eaux usées, nous partons.

Je dois conduire la manuelle pendant que Christian se repose et embarque dans le motorisé. Nous avons déjà fait ce chemin la veille. Mais à partir du Havre, la route est nouvelle. Nous avons acheté (loué) une clé USB qui nous raconte la route vers Natashquan. Vous pouvez la prendre au bureau d’information du Havre. Cela coûte 40$ et ils te retournent 15$ en la retournant au kiosque d’information de Natashquan. Je sais pas trop ce que ça sent, en fait je sais très bien ce que ça sent… et la prochaine fois que je vidange les eaux usées je mets les bottes c’est sûr. L’odeur prendra un certain temps à partir mais bon! On appelle ça l’expérience.

Après le Havre le paysage change. On voit plutôt de la roche ignée que de la striée.

Le premier village qu’on rencontre c’est Baie-Johan-Beetz. Un magnifique petit bourg. On voit bien que la roche est dure et pas friable ici.

La route est longue et peu différente pour les 100 prochains kilomètres qui mènent à Aguanish. Nous arrivons au camping rustique le relais des Cayes. Un ou une caye, je ne sais pas trop, c’est une île toute de roches par ici.

Joanne et Christian annulent la réservation en tente et conserveront leur bed and breakfast chez heRVé 4*! C’est pas mal plus prudent de garder Christian avec nous.

On s’installe ici pour 2 nuits.

On a un beau site, bien tranquille et à l’abri des vents de la mer. Après s’être fait brasser pendant 4 jours au bord de l’eau devant les îles de Mingan, cela fera du bien d’être au calme.

La balade à vélo sur le site est périlleuse car les chemins sont sablonneux et pas très compact. Il ne faut aller trop lentement, on enfonce, ou trop vite non plus!!!

Le souper sera agréable et consistera en des pétoncles sauce crémeuse aux épices et de guedilles aux crevettes. Christian en profite pour faire un petit somme.

Claude nous fait un feu et nous nous coucherons tôt.

28 août 2020

La nuit a été calme, peu de vent et pas de pluie.

Le froid du matin nous saisit dans les narines. Si nous avions eu du bois en masse, c’était l’occasion rêvée de faire un feu…mais non, le bois c’est comme la ma… de pape…yen a pas beaucoup par ici!!! Pourtant les bois en sont plein.

Les toasts au beurre d’arachides et bananes seront servies dehors.

L’excursion du jour se fera à 3. Christian va mieux,mais comme il est déjà allé au bout de la route et que cela est très raboteux et cahoteux, il préfère se reposer.

Nous sortons d’Aguanish, nom qui signifie aguan (abri) et ish (petit) donc petit abri.

Sur la route vers Natashquan nous faisons un petit arrêt scénique, le temps de quelques photos, en empruntant la route du vieux quai de l’Ile-Michon

À partir d’ici il y a des îles en chapelet jusqu’à Natshquan sur 21 kilomètres plus loin.

La route est pavée mais sinueuse car elle a été asphaltée et située sur l’ancienne route de terre.

Pas exclusivement mais principalement, les villages de cette portion de la Côte-Nord ont été peuplé par des Madelinots.

Aguanish a, quant à elle, été peuplée par des gens de Québec.

Nous marchons dans Natashquan et allons au site des Galets.

On prend une chaudrée de palourdes à l’Échourie et on voit ensuite le site familial de Gilles Vigneault. On y voit la maison où il est né.

Nous filons ensuite vers le bout de la route. Le prochain et dernier village avant la fin c’est Pointe-Parent ou Nutashkuan. C’est après ce village, à 44 kilomètres plus loin, que se trouve Kegaska. Cette portion de route n’est toujours pas pavée.

Après les incontournables photos, nous reprenons la route du retour.

Un arrêt au bureau d’information touristique d’Aguanish pour valider si l’excursion du Trait-de-Scie a lieu et quand. Malheureusement pendant la Covid cette activité ne s’est pas tenue cet été.

Le Trait-de-Scie c’est une portion de la rivière Aguanish qui est 3 mètres de large par 150 mètres de profond. Une excursion de quelques heures de marche et radeau-moteur nous y mène. Il faudra y revenir.

De retour au VR pour l’apéro. Christian est bien et mieux que ce matin. Il a eu la visite de Virginie et Jim qui font aussi la balade de la Côte-Nord.

Nous avons trouvé deux ballots de bois au camping de Natashquan! Yé pour ce soir et demain matin.

Nous repartirons alors vers l’ouest et comptons camper vers Rivière-au-Tonnerre.

4 réponses sur « Escapade sur la Côte-Nord-Jours 9-10 : une journée de route vers Aguanish et une randonnée vers Kegaska »

Mon arrière grand-père, Camille Déraps, fait partie du groupe de pêcheurs partis des Îles pour s’installer à Aguanish, installation progressive sur plusieurs années autour de 1870. Jamais entendu que le village fut fondé pas des gens de Québec… ça me surprend. Source qui confirme cette idée.
https://histoire-du-quebec.ca/aguanish#:~:text=C'est%20vers%201855%20qu,Aguanus%2C%20vient%20de%20la%20rivi%C3%A8re.&text=Les%20visiteurs%20logent%20dans%20un,l'accueil%20touristique%20%C3%A0%20Aguanish.

Merci des précisions

Katie

J'aime

je suis fière devous 4 mais surtout de Joanne, qui avant derencontrer son chéri, avait peur d’une mouche, tu te souviens Katie. bien impressionnée. BRAVOmarceau.ann@

J'aime

Bravo Cat !! Tu fais bien ça !! C’est intéressant et bien documenté !!!
J’adore ça vous suivre en voyage !! La seule affaire plate, c’est que je manque tous les bons lunchs que tu fais !!! ha-ha-ha !

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s