Catégories
Camping avec HeRVé Montréal Québec Voyage

Le parc Tremblant au mois de mai

Première sortie de l’été 2021 pour HeRVé. Le parc du Mont Tremblant, la section de La Diable tout proche du Lac Monroe est notre destination initiale. Le site choisi est le Chevreuil #7. Un long site de 77 pieds de long par une trentaine de large est bien aménagé. Il est très fonctionnel et très facile d’accès. Il possède une entrée directe. On entre de l’avant et on ressort aussi de l’avant.

Nous y avons tous les services. La période de l’année (12-13-14 mai 2021) fait que c’est bien peu achalandé. La route qui se trouve à proximité est tranquille. Cette route donne accès aux autres camping plus loin soit celui de l’ours et du castor. Comme ces sites n’ouvrent que le 21 mai cela limite la circulation. En temps achalandé il faudrait favoriser un site plus éloigné de la route. Sur le site du Chevreuil il y a 5-6 groupes de campeurs sur une trentaine de places. Nous sommes arrivés vers 14:30 nous avons installé heRVé et sommes allés faire une ballade à vélo de quelques kilomètres.

Nous y retournerons le lendemain. La vie de fou s’arrête au camping. On respire la nature, on est plus calme. On joue au crib, on mange dehors. Les Canadiens jouent ce soir et en temps normal on les regarderait. Ce dernier match de la saison est toutefois sans effet puisque le CH commencera les séries contre Toronto dans les jours qui viennent. Nous nous offrons un temps de repos autour du feu en regardant s’éteindre la journée. Le soleil a déjà tiré sa révérence mais la clarté est encore là! Les buches séchées depuis l’automne dernier déçoivent par le peu d’ignition et la boucane qu’elles renvoient. Elles bouillonnent sans flamber à grand déploiement. Faudra s’en trouver des plus performantes/ plus sèches!

Un petit séjour de deux jours c’est excellent pour se dérouiller, re-comprendre et réapprendre l’usage de heRVé. Je suis aux anges, je le trouve parfait, de la bonne grandeur, pratique et complet. Pour notre deuxième journée, nous avons fait une petite randonnée avec nos vélos à assistance électrique. Mon chum est patenteux et débrouillard…mon vélo a rendu un code d’erreur 21. Sans internet c’est difficile de fouiller alors on prend la direction du centre des services. Avec internet il réussi à trouver et c’est le bidule dans la roue qui doit lire la vitesse qui était désaxé! Réparation faite nous repartons. La boucle des chutes-croches est parfaite pour nous. Un petit 18 kilomètres qui nous permet de les utiliser adéquatement.

Le feu de camp de la deuxième soirée est bien parfait. Les buches ont une meilleure allure! Nous n’avons pas vu beaucoup d’animaux, un écureuil ou deux, des rapaces, des canards, un raton-laveur pas peureux qui trainait sur le tapis à la sortie du VR. Il cherchait notre bouffe! Il est même revenu après que je l’eu chassé!

Nous avons une petite visite éclair le temps d’un souper et de smores autour du feu. Marc et Laurence ont réservé en amoureux à Tremblant pour quelques jours.

Sur le chemin du retour de cette petite escapade nous arrêtons jouer au golf à Val-des-Lacs. Un terrain décevant mais un après-midi dehors au soleil ce qui fait du bien quand même.

Nous commencerons le week end à la maison comme deux petits retraités c’est-à-dire la semaine on voyage quand c’est tranquille et la fin de semaine on la passe à la maison pour éviter les foules. En ce samedi de soleil nous faisons une petite escapade vers d’Oka. C’est la vrai première journée d’essai de nos vélos électriques. La côte du parc d’Oka peut aller se rhabiller! Nous maîtrisons la route. Nous passons par le site de camping d’Oka pour voir ce que sera notre site le prochain week-end. Nous sommes heureux de pouvoir faire un peu plus de distance sans s’éreinter. La plage d’Oka est bondée de jeunes qui sont tellement peu distanciés! La police arrive comme on y passe! J’ose imaginer qu’elle dispersera les gens. C’est comme s’il n’y avait pas de COVID. Nous filons ensuite vers le quai du traversier et y rencontrons Michel, Jean-Marc et Isabelle qui avaient décidé d’aller se promener dans ce coin-là pour voir les pommiers en fleurs.

Nous aurions voulu organiser cette rencontre qu’on aurait eu de la difficulté! Le hasard s’est chargé de nous mettre sur la route les uns des autres. Avec cette pandémie, les rencontres familiales sont rares, et on a tous hâte de se revisiter pour un BBQ. Vivement le déconfinement. Au retour à la maison nous avions fait 42km.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s