De Narbonne à Barcelone par les petites routes

Narbonne ville propre en titi. Nous y avons vu des nettoyeurs de rue à pied, mais aussi en scooter!

Nous voyons et entrons dans la Cathédrale inachevée de St-Just. Il semble qu’elle s’appelle cathédrale à tort puis qu’aucun évêque n’y est attaché.

Nous voyons une portion de la Via Domitia. C’est la voix qui reliait l’Espagne à l’Italie et passait par Narbonne.

On voit le pont de la via dometia maintenant couvert d’habitations. Il y a plusieurs écluses sur l’Aude dans Narbonne.

Nous quittons pour Barcelone par la route directement sur la côte, le plus près de l’eau. Le prochain village rencontré est Bages. Nous continuons vers Peyriac mais la route inondée nous force à modifier le chemin vers les terres.

À Port Leucate, c’est un endroit de villégiature magnifique où Claude va toucher à la Mer Méditerranée.

On sent que l’été ça doit grouiller en masse ici. On continue vers Barcares et on veut aller au village voisin par le bord de l’eau. Ce chemin est aussi inondé alors changement de plan.

Nous empruntons la D83 et ensuite la D900. Cette route nous mènera directement en Espagne. Rendu en Espagne on empruntera la N11 qui est la route du bord de côte qui descend l’Espagne au complet jusqu’à la Costa del Sol.

Cette route n’est pas sans nous rappeler une certaine route en Italie où les putains offraient leurs services. Nous voyons plusieurs parasols et certains inhabités d’autres pas.

Nous arrivons à Barcelone vers 17:00. Le temps de ramasser les clés de l’appart dans une ruelle, nous allons porter nos bagages dans un très beau logis. Le stationnement de la voiture doit être fait à plusieurs pâtés de maisons. Claude me laisse avec les bagages et part garer la voiture pour 4 jours. Nous la retrouverons samedi matin.

Partons voir la rue Granados. Elle nous avait été recommandée par Joanne ma soeur alors nous y allons. Le métro nous y amène. On pensait prendre une carte tout-compris pour 3 jours complets pour 2 fois 22 euros (44), mais la dame à la station de métro nous convainc de ne prendre que 10 passages (utilisable par les deux) pour 10 euros. Je pense que l’avenir nous dira qu’elle avait raison. On verra ça vendredi.

Nous prenons place sur une terrasse d’un resto et commandons des tapas. Ils sont tous divins et particulièrement les calmars, le tataki de boeuf et la morue. Une bouteille de vin du pays…El Gos…complète nos tapas.

Nous retournons à l’appart par le bus car la rue transversale de notre resto est Valencia, la même qui abrite notre logis plusieurs pâtés de maison plus loin, bien proche de la rue Diagonale.

Nous sommes à vue de la Sagrada Familia.

J’aime la langue du pays. Je force et m’efforce pour essayer de la parler, je les comprend, je me fais comprendre. J’ai réussi à savoir où était le métro, à quelle heure fermait et ouvrait la petite pâtisserie du coin et j’ai même discuté avec la serveuse vraiment généreuse envers moi au resto.

Je suis certaine que les gens sont plus gentils quand ils voient que les touristes font des efforts.

Cet article a été publié dans Barcelone, Espagne, Europe, Voyage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour De Narbonne à Barcelone par les petites routes

  1. Gérard arbour dit :

    Bravo et merci encore vrai beau reportage on est bien chanceux

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s