Une croisière en Alaska (1 de 3) : de Vancouver à Hoonah en passant par Ketchicany

Un blog de voyage en temps différé c’est moins drôle, mais essentiel si on veux garder de belles traces de voyage…Nous sommes maintenant arrivés à Calgary pour passer un peu de temps avec Hugo, Jade, Mia et le nouveau venu Théo, le 8ème petit-enfant de Claude. Nous verrons sûrement Pierre-Luc et sa gang, mais en attendant je me raconte plutôt sur l’Alaska.

C’est la première fois que je voyage avec ma soeur Joanne et son conjoint Christian. Nous nous sommes embarqués sur un giga bateau -Le Millenium- de Celebrity pour une croisière en Alaska. Mesurant 293 mètres de long et 32 mètres de large, avec ses 11 ponts et 975 cabines, il transporte 2034 passagers et 999 employés.

Le départ du bateau s’est fait du port de Vancouver. Un beau navire qui a été refait à neuf intérieur et extérieur et tout est splendide. Nous sommes un groupe du voyagiste Malavoy. Nous sommes 18 à partir ensemble. Nous sommes accompagnés par Marie-Josée Ouellette qui est une accompagnatrice chevronnée et performante. Elle facilite les interactions pour tout le monde. Quelques activités sont communes au groupe comme la visite de Vancouver et le train à Skagway mais, le reste du voyage se faisait plutôt entre ma soeur, son chum et nous.

Nous arrivions à Vancouver le jeudi en fin d’avant midi. Nous avons visité la ville en autocar avec la petite gang de Malavoy. J’ai su après deux jours sur le bateau que Irène qui est du voyage et amie de Marie-Josée est aussi ami de François Trudel et elle est même déjà venue souper à notre maison de Deux-Montagnes…que le monde est petit.

À Vancouver on a marché dans le parc de la Reine Élizabeth, qui surplombe Vancouver, pour y sentir l’odeur agréable des fleurs et dans le parc Stanley pour y voir les grands arbres majestueux. Un seul arbre suffit pour faire un canot d’un seul morceau. Il y a des cèdres rouges qui, une fois morts servent de base pour en faire pousser d’autres. La pruche est friande du cèdre. Nous avons droit à une belle journée ensoleillée.

Nous avons vu le pont Lion’s Gate bâti par la famille Guinness en 1938.

Une sculpture d’une femme posée sur une roche permet de noter la hauteur de la marée. Il semblerait qu’à marée haute elle aurait de l’eau aux genoux…

Dans le parc Stanley il y a un endroit où plusieurs totems sont alignés. Nous avons eu droit à l’histoire de chacun d’eux. Un peu plus loin dans le parc, nous avons vu un canon bien protégé par un grillage. Il sonnerait apparemment à tous les soirs à 21h00. Notre fenêtre de la chambre d’hôtel donnait sur le canon. Nous ne l’avons pas entendu sonner.

Nous avons souper sur une petite terrasse bien ordinaire, mais dans l’action des rues de Vancouver autour du port. L’hôtel Pan Pacific où nous logeons est très chic. Nous avons entendu le carillon de l’horloge à vapeur.

Au matin nous allons nous promener autour du secteur du port avant d’entrer au bateau vers 14:00.

Il faut faire 3 files d’attente : une pour la carte du bateau, une pour la sécurité et une pour les douanes. Le processus complet a pris 90 minutes.

Dans le bateau, tout est majestueux. La cabine est belle et agréable, les salles à manger sont grandes, multiples et la bouffe est incroyable.

Nous naviguons sur la côte de l’Alaska: le Passage intérieur, Ketchican, Icy Strait Point, Juneau, Skagway et Seward. Un transfert en autocar nous ramènera à l’aéroport d’Anchorage pour voler vers Vancouver.

Le mal de mer m’a accompagné la première journée, mais j’ai pris des petites pilules offertes par les gens du bateau et cela a passé. Joanne qui a fait plusieurs croisières disait aussi être incommodée. La première journée a brassé. Le mal de mer est parti après cette journée.

Pour le reste, les journées se suivent et se ressemblent et pourraient se résumer simplement par:

On se lève, on déjeune, on visite, on dîne, on dort, on voit un spectacle, on soupe on dort.

Donc en résumé de résumé, encore plus simple. On mange, on dort, on marche.

Haha mais ce n’est pas de tout repos les marches dans les villes et villages.

Nous avons visité Ketchican et vu Creek Street, une belle petite place sur pilotis. Cette rue fut célèbre jadis pour ses maisons de débauche et ses filles de joie…Nous faisons une petite marche de 5,3 km environ.

Ketchikan …baptisée ainsi par les indiens Tlingit. Son nom signifie « retentissantes ailes d’aigle ». Du haut de Deer Mountain (montagne qui surplombe la ville), la configuration du camp de pêche estival tlingit qu’elle fut offrirait la configuration d’un aigle en plein vol. Cette ville était aussi la première ville d’Alaska du temps des bateaux à vapeur, car le courrier et les vivres y arrivaient du sud. Elle n’est accessible aujourd’hui qu’à travers les airs ou la mer.

Nous y avons aussi vu une rivière à saumon qui possède un escalier pour aider le saumon à remonter.

Le soir nous avons chanté et dansé du ABBA au grand dam de nos chums…

La deuxième journée nous avons marché dans Icy Strait Point et Hoonah, près de 6 kilomètres. Nous avons déambulé dans Hoonah c’est un petit village mais, semble-t’il le plus gros village Tlingit au monde.

Il y a des naturalistes sur le pont supérieur du bateau et ils comptent les oiseaux et les baleines et c’est l’endroit favori de Christian. Il a déjà été guide aux baleines à Tadoussac. Il connait ça plus que nous et nous en apprend beaucoup.

À Icy Strait Point, nous surveillons les baleines sur le bord de la fenêtre en déjeunant … le paradis sur mer

Joanne et Christian ont vu quelques phoques mais les baleines à bosse sont sorties à l’aube donc ils les ont manquées.

Lorsque nous sortons du bateau, nous voyons une baleine à bosse. Elle se balade proche du bateau. Nous en reverrons d’autres avant de retourner dans le bateau.

Moment cocasse quand, sans se concerter, Joanne et moi avions une robe analogue…

Nous avons pris une photo avec les frères Uptown du spectacle du soir.

Tous les matins, si nous déjeunons au 10 eme étage, nous avons droit au bar à pain qui fait des croissants et des chocolatines en profusion.

Nous avons su que le lendemain de notre passage à Ketchican qu’il y avait eu un accident entre deux hydravions. Dix personnes au moins ont été blessées et cinq personnes ont perdu la vie. Le bateau sur lequel voyageaient ces touristes est le Royal Princesse qui est justement accosté à Juneau avec nous.

Cet article a été publié dans Alaska, Ouest Canadien, USA, Vancouver, Voyage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s