Catégories
Côte-Nord Québec Voyage

Escapade sur la Côte-Nord-Jours 13-14 : de Ragueneau à Tadoussac en passant par Forestville

31 août 2020

Magnifique soleil qui me permet de raccourcir les pantalons! Nous passons par Forestville, petit village de 2992 habitants.

On arrive par la rue Maritime, route de terre pas très longue et nous débouchons au quai d’où part le traversier Forestville-Rimouski.

On voit le pic Champlain avec les jumelles et on envoie la main à Silvie et Alec depuis notre position.

Près du quai, un chemin pour les pitounes de bois, nommé dalle humide, est érigé depuis 1938. Il sera en fonction jusqu’aux environs de 1972.

La dalle humide pour descendre les pitounes au port au temps de la drave

Nous faisons une petite ballade sur la plage de la baie Verte depuis le camping du même nom. Repartons ensuite pour s’arrêter près de la chute de la rivière Sault-au-Cochon.

Les compagnies de pâtes et papiers de Limoilou ont exploité la région jusqu’en 1972, de l’anglo pulp and paper à la Daishowa.

Sur la rivière, il y a maintenant 3 barrages exploités par Boralex qui vend son électricité à contrat à Hydro-Québec.

Nous marchons sur les rochers au pied de l’embouchure de la rivière non loin du lieu du tournage de la série américaine La vérité sur l’affaire Harry Quebert.

On reprend la 138 à la sortie du village.

Sortie de la centrale électrique

Arrêt aux Escoumins pour voir le village de 1867 habitants.

Ici on retrouve le traversiers Les Escoumins-Trois-Pistoles qui est fermé cet été au temps de la Covid. Nous avons vu aussi le village d’Essipit un village innu collé sur Les Escoumins.

On arrête au Centre de découverte du milieu marin de Parcs Canada et pour $7.90 pour moi et $6.90 pour le senior de 65 ans lol nous visitons.

On rallonge les shorts car le soleil qui se cache laisse place à un froid d’automne.

Toutes les activités interactives sont fermées le temps de la Covid c’est un peu plate. L’exposition sur les fonds marin est donc très statique.

Au bord du fleuve, on voit une baleine et un phoque yé.

L’entrée de ce site nous donne accès aussi au centre d’observation de Cap Bon-Désir à Bergeronnes. Site d’un ancien phare avec un sentier qui mène au fleuve.

Cap du Bon Désir

On croise Luce Dufault dans le sentier menant aux rochers d’observation.

Au bout du sentier de 500 m descendant dans la forêt il y a des rochers et beaucoup de monde. C’est d’ailleurs l’endroit où on voit le plus de monde. Tous installés à regarder les baleines et les autres mammifères qu’on y verrait.

On voit une baleine et un béluga nommé scoliose apparemment. Le site est juste à côté du camping Paradis Marin d’où on avait vu beaucoup de baleines au début de notre voyage.

On repart éventuellement vers le camping Tadoussac.

On s’y installe pour 2 jours. L’objectif est de prendre notre temps. Ce soir on va souper Chez Mathilde. On ira à pied du camping. C’est à 1 kilomètre de notre spot mais avec un gros dénivelé. Ce qui nous laissera une montée incroyable après le souper! De quoi digérer.

Nous sommes allés au village plus tôt pour prendre le pouls du village.

On y fait souvent de belles rencontres fortuites! Haha on avait laissé Christian et Joanne la veille à Sept-Iles, on les revoit ici.

Le souper Chez Mathide est divin.

Impossible de raconter les noms et les ingrédients de chaque plat mais on peut dire une chose. Le chef sait faire les mariages de saveurs. Nous avons pris La grande Côte qui consiste en une dégustation à l’aveugle de 5 plats incluant un dessert. On nous a servi du crabe, de l’omble, des champignons, du cerf et un beau dessert.

Chaque plat était raconté par un serveur loquace et disponible. Chaque bouchée était goûteuse et différente d’un côté à l’autre de chaque assiette. Nous avons redemandé du pain chaud pour ne pas laisser partir une petite sauce délicieuse qu’on voulait conserver pour nous. Nous avons pris l’accord mets-vin. Un petit vin marié au plat à chaque fois.Tous les ingrédients proviennent de Charlevoix ou la Côte-Nord.

Selon notre serveur, le nom Mathilde aurait été choisi au début de l’aventure car le couple propriétaire espérait à cette époque avoir une fille. La vie leur a donné deux garçons et Mathilde a donc gardé seule son nom et son identité.

Tiré de leur site:

Créé en 2007 par Mireille Perron et Jean-Sébastien Sicard, Chez Mathilde est un ambitieux projet de revitalisation d’un site localisé en plein cœur de Tadoussac. Chez Mathilde s’inscrit dans cette nouvelle génération de restaurateurs qui défient les lois de la cuisine, pour aller plus loin et littéralement transporter ailleurs, et ce dans le respect des traditions et de l’origine – frais et près – de chaque ingrédient façonné.

« Chez Mathilde, c’est la grande table de Tadoussac. Pas grande en superficie ou en décor prétentieux, mais grande en soin qui est mis à concevoir des mets faits à partir de produits régionaux. En ce sens, la table de Mathilde est immense », lisait-on dans La Presse en juin 2014.

L’arrêt à ce petit bistro fut incroyable. Attablés près de nous, se trouvaient des clients visiteurs en voyage aussi vers le bas de la Côte-Nord. Ils racontaient des histoires différentes des nôtres car ils voyagent en bateau. À les entendre et je peux croire aisément que les voyages en bateau c’est très onéreux, mais que les histoires de voyage sur l’eau ça ressemblent aussi à des histoires de VR.

La remontée pédestre au camping est relativement facile. Il ne vente pas, le ciel est étoilé et la lune se pointe. C’est magnifique.

Remontée pédestre au camping, sous la lune

1 septembre 2020

On prend le Tadoubus, autobus gratuit dans Tadoussac pour se déplacer vers les sites importants. On descend au quai. On y voit un méga navire de Croisière AML. Ils offrent une belle excursion sur le fleuve pour 79$ taxes incluses. Le tour de 3 heures va vers le Paradis marin, ensuite vers la Pointe noire et retourne à Tadoussac.

Pour ce tarif, ils vous donnent des passes pour le funiculaire de Québec, une croisière à Québec et une activité dans la baie de Beauport. On y reviendra peut-être l’an prochain.

On emprunte le sentier pédestre près du quai. La randonnée de 1.3 km nous mène autour de la pointe de l’Islet. La vue de la Baie Ste-Catherine et de l’entrée du Fjord est magnifique. Plusieurs pancartes éducatives pour nous informer.

Dans le sentier, je rencontre des jeunes qui sont à ramasser des baies de genevrier. Je goûte et suis bien surprise du goût du gin. Je n’avais jamais vraiment réalisé que le gin vient de ces baies. Moi qui ai commencé à apprécier le gin récemment, je suis bien contente connaître les origin!!! Jeu de mots! La pognes-tu hihi

Nous visitons le musée des mammifères marins et faisons ensuite un incontournables arrêt à la micro-brasserie de la place. Nous reprenons l’autobus jusqu’au camping.

4 réponses sur « Escapade sur la Côte-Nord-Jours 13-14 : de Ragueneau à Tadoussac en passant par Forestville »

Vous faites une merveilleuse ambassadrice de notre région ! Avez-vous été voir les Dunes de Tadoussac ? Je ne crois pas, car une photo de celles-ci figurerait dans votre blog. Ce sera pour la prochaine fois !

J'aime

Dommage que vous ne soyez pas entrés à l’hôtel Tadoussac. J’aurais eu beaucoup de plaisir à vous raconter son histoire ainsi que celle de Tadoussac. Votre parcours est un délice à suivre. Je crois bien que vous reviendrez nous voir. Passez me voir à la boutique de l’hôtel ! Gina

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s