Catégories
Côte-Nord Québec Voyage

Escapade sur la Côte-Nord-Jour 4 : visite de Manic 5

Manic 5

Érigé sur la rivière manicouagan à 210 kilomètres au nord de Baie-Comeau, le site avait été pressenti depuis les années 1940. Le site de l’actuel réservoir a été formé d’une météorite tombée il y a plusieurs millions d’années. La fonte et le passage d’un méga glacier a forgé la vallée à l’emplacement du barrage.

Cette vallée encaissée en forme de V permet d’y ériger un très haut barrage.

En 1959 la route 389 est complétée (anciennement un chemin de gravier).

Pour construire un barrage il faut commencer par faire des galeries de dérivation. Comme on va utiliser le lit de la rivière, il faut trouver un endroit pour envoyer l’eau en attendant la fin des travaux.

L’étape suivante est la construction de 2 batardeaux: un en amont et un en aval du futur barrage. Ils serviront à assécher le lit de la rivière. Il faut nettoyer jusqu’au roc, soit pas moins de 49 mètres de débris avant de trouver le Bouclier Canadien pour avoir une assise propre pour le béton. Ce nettoyage aura nécessité un délai additionnel de 6 mois.

Les 2 batardeaux seront enlevés alors que le barrage entrera en fonction.

Le barrage prendra 15 ans à construire. Au plus fort des travaux, il y aura 4000 employés. Un village temporaire y a été érigé pour permettre aux employés d’y avoir leurs familles. On y retrouve hôpitaux, église, écoles, aréna, cinéma, etc.

Le coulage de béton se déroule d’avril à octobre car la température idéale est de 8 à 15 degrés.

Le barrage mesure 1314 mètres de long, 214 mètres de haut dont seulement 167 sont visibles.

Il consiste en 13 voutes multiples et 14 contreforts. La prise d’eau pour la centrale de 8 turbines groupe moteur est à 50m du haut du barrage.

Cela permet une hauteur de chutes de 150m. Lorsque le barrage a été prêt à fonctionner, le réservoir manicouagan a mis 13 ans à se remplir. Ce réservoir de 200km de long couvre une superficie de 2000 kilomètres carrés et se trouve à 50 km en amont du barrage. Il contient 140 milliard de mètres cubes d’eau . Le réservoir de Manic 2 avait,quant à lui, pris 6 mois à se remplir.

Au milieu du réservoir se trouve l’île René Levasseur.

Le rotor de Manic 5 pèse 370 tonnes et fait 3 tours/seconde pour avoir 60Htz. À Manic 2 il faisait 2 tours/sec.

Il existe un jumeau numérique de Manic 5 permettant de faire des simulations.

Un système de câbles et Blondin du nom d’un célèbre funambule a servi pour déposer le béton au bon endroit lors de la construction.

Nous sommes allés devant la voute principale qui est presqu’aussi large que haute soit 162m de large X165m de haut. Cette largeur représente la largeur initiale de la rivière originale

Claude devant la voûte principale
Claude devant la grande voûte
Système de chauffage pour le béton

Nous sommes entrés dans une galerie qui permet les inspections réparations.

Nous sommes aussi allés sur le barrage lui-même inauguré en 1968. On lui donne maintenant le nom du barrage Daniel-Johnson, premier ministre du Québec qui est mort dans son sommeil la nuit précédent l’inauguration officielle de 1968. Il se trouvait sur les lieux du barrage car un souper officiel avait été donné la veille de l’inauguration. L’inauguration a donc été reportée d’une année soit en 1969.

En 2019, une cérémonie commémorative du cinquantenaire a été tenue avec la famille de Daniel Johnson.

La route 389 passait sur le barrage jusqu’en 1989. Comme trop de curieux s’attardaient sur la route on a changé le parcours de la 389 la faisant passer plutôt à droite du barrage.

L’eau en haut du barrage

Si vous aimez les visites instructives, celle-ci vaut le détour. Les 400 kilomètres aller-retour de Baie-Comeau ne sont qu’une étape, il faut voir bien au-delà de ça. Les deux visites sont recommandées (commencez par Manic2) et comme ce sont deux types de barrages différents, il y a très peu de redondance.

Une deuxième centrale sous-terrain nommée Manic5-PA (pour production additionnelle) a été mise en fonction dans les années 80. elle prend sa source à gauche du barrage et possède 4 groupes turbines.

Après la visite nous repartons en direction de Baie-Comeau. Nous passons seulement et filons plutôt vers l’Est en direction de Sept-Iles. Nous installons heRVé au Camping de la Baie à Baie Trinité.

Un petit souper pas compliqué, un riz poulet et légumes! Je suis probablement trop étourdie et dans la lune que lorsqu’on s’apprête à finaliser le tout dans le wok, Claude me demande quand j’y met le poulet. Je l’ai complètement oublié!

Camping de la Baie à Baie Trinité

On ajoute des cajous et ça fera le tour de protéines pour ce soir.

On admire les couleur

Une réponse sur « Escapade sur la Côte-Nord-Jour 4 : visite de Manic 5 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s